Émotions, communication numérique : enjeux et stratégies (EMOTICONES)

Émotions, communication numérique : enjeux et stratégies (EMOTICONES)

Chaque jour nous sommes invités en ligne à réagir à l'actualité, à nous indigner de certains propos, à soutenir des causes diverses, à aimer, détester, contester... tout cela en cliquant ou commentant ce que les algorithmes des plateformes numériques et nos contacts nous recommandent. Qu'impliquent alors nos clics lorsque nous agrainons des « j'aime », des cœurs, des émojis, tant pour notre vie privée que pour la communication numérique lors de grands événements sociétaux? Les plateformes numériques de médias sociaux nous permettent en effet de faire circuler les contenus qui nous affectent, de signaler ce qui nous touche, de partager ce qui pourrait émouvoir les autres. Elles développent même des technologies pour évaluer et stimuler nos affections. Elles mettent de même en circulation des discours visant à faire des émotions un élément central de la communication numérique. Mais arrivent-elles réellement à orienter nos pratiques communicationnelles affectives?

L'objectif du projet « Emotions, communication numérique : enjeux et stratégies (EMOTICONES) » est ainsi d'étudier les stratégies affectives des plateformes de médias sociaux numériques et leurs enjeux en termes de communication sociale et publique. Le projet est la première recherche qui aborde le phénomène affectif numérique par l'évaluation des effets des innovations émotionnelles et des discours des plateformes sur le débat public en ligne. EMOTICONES propose d'analyser les technologies affectives développées par les plateformes (à quelles données ont-elles recours?), les discours qui accompagnent l'usage de ces technologies (quelle utilité leur est attribuée?), leurs effets sur les pratiques communicationnelles en ligne (polarisent-elles le débat public?) pour au final envisager leur régulation collective (comment accompagner à leur usage voire leur contournement?).

Pour atteindre cet objectif, le projet va cartographier ces technologies, analyser les discours qui les accompagnent, et évaluer les effets sur le débat public de leur usage par l'analyse de trois cas de mobilisation sociale en ligne. Notre démarche permettra ultimement de produire une cartographie interactive des technologies émotionnelles de trois plateformes de médias sociaux, de développer un guide d'évaluation des données affectives produites par les individus sur ces plateformes, une modélisation de leurs stratégies de captation des émotions et de stimulation des affections numériques, ainsi qu'un état des lieux de leurs effets sur le débat public. Ces productions participeront alors au développement des recherches en sciences sociales sur les affects numériques, et participer à la sensibilisation et l'éducation à la citoyenneté numérique (vie privée, participation à des débats et controverses numériques).

Chercheur principal

  • Camille Alloing

Cochercheurs

Financement

  • Subvention Savoir (CRSH)
    2023 - 2027