Axe 2 : Interactions culturelles

Recensement des initiatives culturelles mises en œuvre au temps de la COVID-19

Depuis la déclaration de l’état d’urgence sanitaire lié à la pandémie de la COVID-19, le 13 mars 2020, les employés.es du CRILCQ maintiennent leur mandat de veille des activités culturelles et de recherche en études québécoises. Ils et elles ont constaté que plusieurs institutions, associations et artistes ont très tôt développé diverses stratégies d’adaptation et mis en œuvre d’ingénieuses initiatives permettant l’accès aux arts et à la culture malgré les restrictions sociosanitaires.

Nous proposons de recenser ces initiatives de manière organisée et de les mettre à la disposition de tous.tes. Le paysage culturel et le geste créateur au Québec sont en train de changer ; il nous semble important d’en faire état afin de poursuivre l’une des missions phares du CRILCQ, qui est d’être « l’interface entre ce qui se crée et ce qu’on en dit ».

Ce projet s’inspire de celui mené par Martine-Emmanuelle Lapointe (CRILCQ, UdeM), Anthony Glinoer (U. de Sherbrooke) et Maude Bonenfant (UQAM, Homo ludens) en 2012 et 2013 pendant le Printemps érable et qui a donné lieu à la publication de l’ouvrage Le Printemps québécois. Une anthologie.

Le projet bénéficie de la collaboration du partenariat Littérature québécoise mobile (LQM), financé par le Conseil de recherches en sciences humaines du Canada pour la période 2019-2024, partenariat dont le mandat repose sur un besoin des communautés littéraires : celui de s'approprier le numérique et de s'inscrire dans un monde d'écrans et des réseaux, tout en étant attaché au livre et à sa culture. Qu'il s'agisse d'auteurs·trices, d'éditeurs·trices, de chercheurs·es, de lecteurs·trices et d'organismes dédiés à la promotion de la littérature québécoise, tous comprennent l'importance d'effectuer le virage numérique. LQM examine l'impact des modifications des supports de l'écrit sur les pratiques d'écriture et de lecture. Il y a là un vaste domaine de recherche qui implique à la fois poétique, sémiotique de la lecture, théorie de l'interprétation, sociocritique, théorie de l'imaginaire et histoire du livre.

Le projet a également pour partenaire l’ADISQ, dont le mandat va au-delà de la seule promotion collective sur les marchés domestique et international. L’association effectue des représentations auprès des pouvoirs publics sur les questions concernant les politiques générales de l'industrie du disque, du spectacle et de la vidéo, le financement de cette industrie, la défense des droits des producteurs et la réglementation du système canadien de la radiodiffusion et des télécommunications. Elle procède également à des négociations et à la gestion d’ententes collectives avec les associations d'artistes reconnues et offre un programme de formation continue à l’intention des professionnels.les. Finalement, elle organise de nombreuses activités de promotion collective du disque, du spectacle et de la vidéo.

Notre objectif est de permettre aux chercheurs et chercheuses de trouver rassemblées en un seul endroit le plus grand nombre possible des stratégies d’adaptation développées dans le domaine de la littérature, de la culture et des études québécoises depuis le 13 mars 2020. Ainsi, nous espérons que, lorsque sera venu le temps de réfléchir rétrospectivement à ce que les acteurs et actrices du milieu des arts et de la culture ont dit, fait et écrit en cette période de bouleversements, ce projet de recensement pourra servir de matière première.

Depuis la déclaration de l’état d’urgence sanitaire, plusieurs de nos membres nous ont indiqué qu’ils participaient par vidéoconférence à des activités auxquelles ils devaient initialement prendre part en personne (colloques, ateliers, conférences dans des séminaires). Ces présentations étaient rarement enregistrées, ce qui témoignait alors, de stratégies différentes de diffusion. Là où les arts et les lettres avaient pour premier objectif d’être vues/entendues par le plus grand nombre et de créer de nouvelles façons de faire, les « études sur » essayaient seulement d’avoir lieu, sans que la dimension de leur pérennité ou de leur créativité ne soit considérée ou favorisée.

Les initiatives québécoises dans les champs et disciplines suivants seront recensées, ainsi que les activités scientifiques et critiques :

  • Arts technologiques 
  • Arts visuels 
  • Baladodiffusion
  • Bibliothèques
  • Cinéma/documentaire
  • Cirque
  • Conte 
  • Couverture dans les médias 
  • Création 
  • Danse 
  • Drag
  • Études québécoises 
  • Galeries 
  • Humour 
  • Improvisation
  • Jeux vidéo
  • Journal 
  • Librairies 
  • Littérature 
  • Littérature jeunesse 
  • Livre illustré/BD 
  • Magie
  • Marionnette 
  • Milieu du livre 
  • Musées
  • Musique
  • Performance
  • Poésie
  • Radio
  • Slam
  • Soutien à la communauté culturelle
  • Télévision
  • Théâtre
  • Vidéoclip

Chercheurs.es principaux

  • Hervé Guay (UQTR)
  • Louis Patrick Leroux (U. Concordia)
  • Sandria P. Bouliane (U. Laval)

Cochercheurs.es

L'équipe de coordination du CRILCQ :

  • les coordonnatrices du CRILCQ, Lise Bizzoni (UQAM), Hélène Hotton (anciennement, UdeM) et Annie Tanguay (UdeM)
  • la coordonnatrice du projet, Charlotte Moffet (UQAM)
  • les adjoints.es à la coordination du CRILCQ, Maurane Arcand (UQAM), Anne-Philippe Beaulieu (UdeM), Marie Chartrand-Caulet (UdeM), Francis Desruisseaux (U. McGill), Félix Durand (anciennement, UdeM), Sarah Gauthier (anciennement, UdeM), Julie-Anne Godin-Laverdière (anciennement, UQAM), Samuel Leblanc (UQAM) et Samuel Paré (UdeM)
  • les auxiliaires de recherche pour ce projet Katia Auger (anciennement, U. Laval), Isatis Gravel LeBlanc (anciennement, UQAM) et Nancy Perron (anciennement, UQAM)
  • l’adjointe de la Théâtrothèque, Karolann St-Amand (UdeM)
  • les responsables des communications, Audrey-Ann Gascon (anciennement, UdeM) et Caroline Villemure (anciennement, UQAM)
  • le responsable des infrastructures nu­mé­riques du CRILCQ, Olivier Lapointe.

L’équipe de Littérature québécoise mobile :

  • le directeur du partenariat et responsable du pôle Montréal, Bertrand Gervais (UQAM)
  • le responsable du pôle Québec, René Audet (U. Laval)
  • la chercheure et professeure, Mélodie Simard-Houde (UQTR)
  • les coordonnatrice et coordonnateur de pôles, Charlotte Biron (U. Laval) et Benoit Bordeleau (UQAM)
  • les auxiliaires de recherche Anthony Julien (UQAM), Raphaël Ouellet (UQAM) et Yan St-Onge

L’équipe de l’ADISQ :

  • la directrice des affaires institutionnelles et de la recherche, Marie-Julie Desrochers
  • le documentaliste des affaires institutionnelles et de la recherche, Philippe Leblanc

Avec la collaboration de :

  • les stagiaires postdoctral et postdoctorale, Joseph Culpepper (CRILCQ, U. Concordia) et Maria Rosa Lehmann (CRILCQ, UQAM)
  • les auxiliaires de recherche Mathilde Perahia (U. Concordia), Rachelle Fox et Anna Vigeland (U. Concordia)

Les journées d'étude « Réagir, créer, persévérer : les initiatives culturelles québécoises au temps de la COVID-19 », prenant appui sur ce projet de recensement, se sont tenues du 10 au 13 mars 2021.

Collaborateurs

  • Katia Auger
  • Lise Bizzoni
  • Audrey-Ann Gascon
  • Charlotte Biron
  • Joseph Culpepper
  • Isatis Gravel-LeBlanc
  • Sarah Gauthier
  • Marie Chartrand-Caulet
  • Charlotte Moffet
  • Bertrand Gervais
  • Philippe Leblanc
  • Karolann St-Amand
  • Samuel Leblanc
  • Yan St-Onge
  • Marie-Julie Desrochers
  • Mathilde Perahia
  • Anna Vigeland
  • Annie Tanguay
  • Caroline Villemure
  • Félix Durand
  • Benoit Bordeleau
  • Maria Rosa Lehmann
  • Anne-Philippe Beaulieu
  • Joseph Culpepper
  • Hélène Hotton
  • René Audet
  • Raphaël Ouellet
  • Rachelle Fox
  • Julie-Anne Godin-Laverdière
  • Mélodie Simard-Houde
  • Anthony Julien
  • Francis Desruisseaux
  • Nancy Perron
  • Lise Bizzoni
  • Maurane Arcand

Professionnels

  • Olivier Lapointe

Financement

  • CRILCQ - 2020

Pour plus d'informations