Programmes de soutien

Concours fermé

Le concours de la bourse Jean-Cléo-Godin 2021-2022 est ouvert. Le.la stagiaire pourra être accueilli.e dans nos installations à l’hiver 2022, si les réglementations sanitaires le permettent.

Bourse de mobilité pour les enseignants.tes du postsecondaire hors Québec

La bourse de mobilité Jean-Cléo-Godin permet aux enseignants.tes du post­se­condaire de l’extérieur du Québec de venir au CRILCQ pour y poursuivre des recherches et profiter de l’ensemble des activités (séminaires, colloques, conférences, etc.) afin de préparer un nouveau cours portant en tout ou en partie sur la littérature et la culture québécoises.

Tout.e enseignant.e de niveau postsecondaire est admissible à l’exception des professeurs.res titulaires d’un poste ou d’une chaire dans une université.

Cette bourse d’une valeur de 7 000 $ doit servir à couvrir les frais d’un séjour au Québec de trois mois.

Le séjour doit être effectué au cours de l’année universitaire suivant l’obtention de la bourse. Le.la candidat.e  choisi.e sera appelé.e à participer activement aux activités et aux événements du CRILCQ. 

Date butoir

5 juillet 2021

Détails du concours

Montant accordé : 7 000 $

Présentation du dossier de candidature : 

Le dossier de candidature doit comprendre les documents suivants :

  • une lettre de présentation justifiant la pertinence d’un séjour au CRILCQ (maximum de 2 pages) ;
  • un curriculum vitæ abrégé ;
  • une description du projet de recherche (maximum de 1 page) et des séances d’enseignement envisagées (maximum de 1 page) ;
  • une preuve d’attribution du cours au.à la candidat.e et de son inscrip­tion dans l’offre de cours d’un établissement postsecondaire reconnu à l’extérieur du Québec.

Les candidats.tes doivent faire parvenir leur dossier en format pdf à la coordi­na­tion du CRILCQ (bizzoni.lise@uqam.ca et annie.tanguay.1@umontreal.ca).

La bourse est offerte pour une durée de trois mois.

Date limite pour le dépôt des demandes : 5 juillet 2021

Toutes les bourses du CRILCQ sont attribuées par un jury.

RÉCIPIENDAIRES DES CONCOURS PRÉCÉDENTS

2021-2022

  • Nao Sasaki (Université Shirayuri, Tokyo, Japon) pour son projet de recherche intitulé « Étude des contes d’Yves Thériault : quête de soi sous la forme du conte ».

2020-2021

  • La bourse n’a pas été attribuée.

2019-2020

  • Katarzyna Wójcik (Université de Varsovie, Pologne) pour son projet de doctorat sur les enjeux esthétiques et identitaires de l’adaptation cinématographique du roman québécois.

2019-2020

  • La bourse n’a pas été attribuée.

2018-2019

  • Felicia Cucuta (Harvard University) pour son projet de doctorat sur l’articulation de l’identité et de l’espace francophone dans l’oeuvre de Wajdi Mouawad.

2017-2018

  • Priti Tripathi (Université Jawaharlal Nehru, Inde) pour son projet de doctorat « La traduction au féminin d’une œuvre québécoise vers le hindi. Cas d’étude : Le bonheur a la queue glissante d’Abla Farhoud ».

2016-2017

  • La bourse n’a pas été attribuée.

2015-2016

  • La bourse n’a pas été attribuée.

2014-2015

  • Amandine Bonesso (Université d’Udine, Italie), pour son projet de doctorat « Un récit historique, une pièce de théâtre et un film : variations sur le thème pour redécouvrir les écrits spirituels et historiques de Marie de l’Incarnation ».

2013-2014

  • Kerstin Kloster (Romanisches Seminar der Johannes Gutenberg-Universität), pour son projet de doctorat intitulé « La représentation de la mémoire dans les œuvres d’auteurs québécois d’origine haïtienne ».

2012-2013

  • Ruth Jones, pour son projet de doctorat intitulé « Lire et construire la ville : entrecroisements de l’architecture et de la littérature montréalaise dans l’œuvre de Francine Noël ».

2011-2012

  • Ziyan Yang (Université de Dalhousie), pour son projet intitulé « Pour désorienter une autoethnographie orientale : une étude des représentations identitaires chez quatre écrivains québécois d’origine asiatique ».

2010-2011

  • Iga Wygnanska (Université Nicolas Copernic de Torun, Pologne) pour son projet intitulé « Langue, culture et traduction. Le théâtre québécois dans ses versions francophones et hispanophones ».

2009-2010

  • Elisabeth A. Tutschek (Université de Vienne), pour son projet intitulé « La subjectivité remaniée dans les récits d’auteures québécois ».

2008-2009

  • Olga Stefan (Université de Bucarest, Roumanie), pour son projet « La nature dans l’imaginaire québécois. De l’Autre hostile à l’autre compagnon ».

2007-2008

  • Eva Pich Ponce (Université de Valencia, Espagne), pour son projet « Les espaces de l’identité et de la multiculturalité dans l’œuvre littéraire de Marie-Claire Blais. Affinités et divergences avec l’écriture de Margaret Atwood ». 

2006-2007

  • Irene Paula (Université Fédérale Fluminense du Brésil), pour son projet de doctorat « La constitution de nouvelles subjectivités dans les sociétés postmodernes : l’autofiction américaine de Dany Laferrière ».

2005-2006

  • Dorthe Vangsgaard Nielsen (Danemark).

2004-2005

  • Marija Savic (Université Michel-de-Montaigne, Bordeaux III).

2003-2004

  • Maureen Waters (Université de Paris III, Sorbonne Nouvelle).

2002-2003

  • Céline Gourdin (Université de Limoges).

2001-2002

  • Cristina Minelle (Université de Venise).

2000-2001

  • Gwénaëlle Lucas (Université de Paris IV-Sorbonne/Université de Montréal).

1999-2000

  • György Ujvári Pintér (Université Péter Pazmany, Budapest).

1998-1999

  • Dina Haruvi (Université de Tel Aviv, Israël).

1997

  • Nicolas Ancion (Belgique).

1996

  • Catherine Hill (Nouvelle-Zélande).

1995

  • Paola Ruggeri (Italie).

1994

  • Vijayalakshmi Rao (Inde).

1993

  • Floriane Gaber (France).

1993

  • Michela Mengoli (Italie).