Des arts trompeurs à la post-vérité : régimes d'authenticité en contexte numérique

Des arts trompeurs à la post-vérité : régimes d'authenticité en contexte numérique

Ce projet vise à étudier les régimes d'authenticité prenant place dans une ère de post-vérité, soit les transformations des systèmes de vérité, d'autorité et de légitimité à l'œuvre dans les dynamiques de médiations contemporaines. L'authenticité est définie notamment par la qualité d'un fait conforme à la vérité, que ce soit celui d'un événement historique, politique ou juridique, d'une trace archéologique, d'une archive ou d'une œuvre artistique, dont la qualification est déterminée par la certitude sur sa source ou son origine.  

Les objets de recherche, abordés de façon intermédiale, sont situés à la fois dans les pratiques illusionnistes/fictionnelles des arts vivants et numériques, du cinéma et de la littérature - qualifiés d'« arts trompeurs » - et dans celui des techniques de persuasion ou de manipulation intervenant dans l'espace communicationnel actuel, lesquels activent « les puissances du faux ». Ces objets suscitent des imaginaires sociaux qu'il s'agira d'étudier en les mettant en relation l'un avec l'autre, pour mieux en exposer les rouages.  

Chercheur principal

Collaborateur

  • Samuel Szoniecky

Financement

  • Subvention Savoir (CRSH)
    2020 - 2023