Axe 2 : Interactions culturelles

La révolution magnétique et le théâtre, lieu d’écoute intermédiaire de la modernité. Le cas montréalais (1955-1990)

L’hypothèse qui fonde cette recherche est que la révolution, dans le domaine du son au théâtre, n’a pas été numérique, elle a été magnétique. Cela concerne autant la fabrique sonore du spectacle que son archivage.

-      Analyse de la dimension sonore de la représentation théâtrale.

-      Développement de protocoles d'écoute afin d'identifier les stratégies de conception sonore au théâtre à l'époque magnétique et mise au point de systèmes d'analyse de la réception publique telle que captée par les magnétophones.

Chercheurs principaux

Financement

  • Subventions Savoir (CRSH) - de 2017 à 2020