Axe 2 : Interactions culturelles

COVID-19 : Repenser le cirque social à l’époque de la distanciation sociale

L'organisme Cirque Hors Piste met de l'avant l'approche du cirque social, qui utilise l'expression artistique des arts du cirque pour soutenir l'inclusion sociale des jeunes marginalisés ou en situation de grande précarité. Or, les pratiques circo-sociales qui rejoignent les jeunes parmi les plus inaccessibles reposent sur la participation et l'expérimentation physique et tactile, tant individuelle que collective. Ainsi, à l'ère de la Covid-19, toutes les activités de la prochaine année prévues au calendrier doivent être repensées. En partenariat avec des chercheurs universitaires (Leroux, Rivard), collaborateurs de longue date, la présente demande vise un soutien financier pour questionner, examiner et parallèlement mettre en place de nouvelles pratiques de cirque social, à la fois souples et respectueuses des recommandations de la santé publique.

Le projet et la démarche même du cirque social reposent sur le principe du rassemblement, cette amicale proximité qui rejoint les jeunes parmi les plus inaccessibles, ceux-là qui, même avant la pandémie, se trouvaient déjà marginalisés et mis à distance socialement.

Comment réfléchir et pallier à cette situation de crise sanitaire qui proscrit la proximité physique et isole doublement des jeunes qui avaient enfin trouvés une communauté et un exutoire personnel, social et artistique qui les valorisait? Comment poursuivre le soutien des différentes communautés avec lesquelles Cirque Hors Piste a créé des liens privilégiés lors de la Rencontre nationale de janvier ? Comment assurer, dans le temps, le travail de collaboration, si remarquable au cours de ce même événement ?

Les environnements de cirque social, excentrés des grands centres urbains, ont généralement peu de ressources matérielles, bénéficient peu ou pas de ressources humaines et de conditions physiques idéales, ni de formation spécialisée en arts circassiens. L'une des contributions majeures d'un projet de cette envergure est justement d'exporter les expertises sur les terrains éloignés, tout en provoquant les rencontres et en facilitant les échanges. Dans le contexte actuel, par quels moyens protéger les liens entre les communautés et leurs jeunes ? Pourrons-nous envisager, selon certaines conditions, de petits rassemblements en présentiel ? Quelles sont les pratiques existantes qui peuvent être maintenues ? Celles qui devront être adaptées, voire abandonnées ? Comment assurer la documentation et le partage de ces informations dans un tout cohérent pour tout le monde ?

L'objectif de produire des outils à partir des communautés de cirque social et pour elles, avec le concours d'experts à l'écoute de celles-ci nous semble au coeur du partenariat. Des outils de formation en cirque contemporain, en animation et en formation de cirque social existent déjà, ils ont été développés par Cirque du Monde et ils ont contribué au rayonnement du cirque contemporain sur toute la planète. En revanche, tout et à faire pour ce qui est des outils d'accompagnement et de développement de nouvelles pratiques propres au contexte de pandémie ainsi qu'une diffusion et cocréation de la connaissance par le truchement d'un outil de cartographie des récits et des expériences circassiennes. Une première collaboration nous a permis d'entrer en relation et en immersion, cette fois, le partenariat se solidifie avec des objectifs clairs et concrets qui vont bénéficier les communautés de jeunes de Cirque Hors Piste d'un bout à l'autre du Canada, mais également, tous les organismes de cirque social, voire de tous les arts de la scène qui offrent un espace de socialisation et de recentrement aux populations vulnérables, doublement précarisées en période de pandémie.

Cochercheurs

Financement

  • CRSH Programme Engagement partenarial (CRSH) - 2020-2021