Axe 2 : Interactions culturelles

La lecture et l'écriture partagées avec autrui : une solution pour briser l'isolement et favoriser le bien vieillir

Ce projet est centré sur l’engagement des personnes aînées dans des activités de lecture et d’écriture partagées avec autrui, vécues comme des activités récréatives, de développement personnel ou de bénévolat, qu’ils.elles considèrent comme une solution intéressante pour briser l’isolement et maintenir de pleines capacités individuelles et collectives à l’ère numérique.

On sait que la pratique de la lecture ou de l’écriture a un impact positif sur le bien-être ainsi que sur le maintien des fonctions cognitives des aîné.e.s. Lorsqu’elles sont associées à des interactions avec autrui, ces activités engendrent d’autres bénéfices dont la stimulation de capacités sociales.

Plusieurs organisations œuvrant auprès des aîné.e.s offrent déjà un certain nombre d’activités autour de la lecture et de l’écriture. C’est le cas pour les trois organisations partenaires associées dès la conception à ce projet : la Fadoq-Estrie, l’Université du troisième âge de l’Université de Sherbrooke et l’Association québécoise des retraité.e.s des secteurs public et parapublic. Il reste toutefois un travail important à réaliser pour que davantage de personnes s’engagent dans ce type d’activités et en tirent un maximum de profits. Des freins limitent en effet la participation à ces activités ou leurs bienfaits. Plusieurs de ces freins relèvent du rapport à l’écrit ainsi que de certaines représentations qui peuvent faire obstacle. D’autres freins concernent des limitations physiques ou des obstacles propres à l’environnement de vie.

En s’appuyant sur les expertises complémentaires des membres de leur équipe intersectorielle composée de spécialistes des domaines de la santé, de l’éducation et de la création littéraire, et en collaborant étroitement avec leurs partenaires, la solution proposée consiste à promouvoir l’engagement des aîné.e.s dans une diversité de pratiques de lecture et d’écriture partagées avec autrui, et ce, selon les meilleures évidences scientifiques. Dans une perspective de recherche-développement participative privilégiant l’approche qualitative, il vise à :

1. Répertorier les initiatives actuellement mises en œuvre pour encourager l’engagement des aîné.e.s dans la pratique de la lecture ou de l’écriture partagée avec autrui;

2. Synthétiser les résultats probants sur les effets de ces pratiques au regard du « bien vieillir » dont le maintien des capacités cognitives, culturelles et sociales;

3. Explorer les effets d’une variété d’activités en recueillant des témoignages de femmes et d’hommes aînés, engagées dans des activités de lecture ou d’écriture partagées avec autrui (n = 12);

4. Sensibiliser, à l’aide d’outils (dépliants, capsules vidéo), les aîné.e.s à l’importance de s’engager dans des pratiques de lecture ou d’écriture partagées avec autrui;

5. Élaborer et diffuser des outils de formation (guide des meilleures pratiques incluant des stratégies pour promouvoir ces activités et maximiser leurs effets sur le « bien vieillir ») pour les professionnels offrant de telles activités.

Le projet contribuera à développer chez un nombre accru d’aîné.e.s un intérêt pour les activités de lecture et d’écriture partagées avec autrui, à augmenter leur confiance à s’engager dans de telles activités, et à maximiser les bienfaits de cet engagement. Il permettra aussi de renforcer les compétences professionnelles des intervenant.e.s œuvrant dans ce domaine.

Chercheurs principaux

  • Mélanie Levasseur
  • Olivier Dezutter

Cochercheurs

Collaborateurs

  • Godelieve Debeurme
  • Monique Harvey

Financement

  • Plateforme de financements de la recherche intersectorielle sur le Vieillissement / Appel à solutions (Fonds de recherche du Québec - Santé (FRQS)) - de 2021 à 2022