Axe 1 : Histoire des pratiques et des discours littéraires et artistiques

Reconfiguration des lieux de discours et des formes d’intertextualité : le champ culturel et intellectuel des revues québécoises (1976-2016)

Le présent projet de recherche entend rassembler et analyser un très large corpus de revues parues entre 1976 et 2016 afin de découvrir les formes d'intertextualité entre les discours politiques, culturels, scientifiques et intellectuels, et ainsi mieux comprendre les canaux de dissémination et les stratégies de retraduction des idées qui circulent dans la société québécoise. En particulier, il s'agit de tester l'hypothèse émise par Létourneau (2006, 2014), Fortin (2006) et Warren (2008) d'un tournant dans la configuration de l'identité québécoise à partir de 1995 : dans quelle mesure, au Québec, le référendum de 1995, le libre-échange économique, la mondialisation culturelle et l'ère numérique ont-ils correspondu à une reconfiguration des discours portés par les revues? Au lieu d'étudier les revues à la pièce, nous avons désormais la possibilité d'inclure dans le corpus de notre recherche une quantité imposante de textes et discours réunis dans des bases de données numériques. Aussi, plutôt que de choisir en amont de la recherche une poignée de revues ou d'acteurs préalablement identifiés comme significatifs, nous avons choisi d'inclure dans l'analyse une liste aussi exhaustive que possible des revues d'idées et savantes. S'il y a bien un risque de niveler ou égaliser les textes en soumettant ainsi les revues à une analyse quantitative (la légitimité, la reconnaissance et la réception de certaines revues et acteurs fluctuant en dehors des tirages), nous avons préféré poursuivre, à l'aide d'outils nouveaux, la démarche de Fortin (2006), pour qui la durée, le prestige ou la réception par le public d'une revue n'importait pas dans la phase initiale de la recherche, dans la mesure où il s'agissait pour elle de repérer les « vides » que les revues entendaient combler. Notre objectif ne consiste donc pas d'abord à mesurer l'impact des revues sur le champ intellectuel et/ou politique pour apprécier leur pouvoir d'influence et leur rôle dans la construction du débat public (ce qui pourra faire l'objet d'un projet futur), mais plutôt à identifier la morphologie singulière du champ global dessiné par les revues. Il sera alors possible de sortir des monographies consacrées à quelques titres reconnus et cerner de manière transversale l'émergence, puis la consolidation et l'éventuelle disparition ou marginalisation de certains courants de pensées à travers les discours récurrents et les réseaux qu'ils empruntent. L'analyse de ce projet permettra de couvrir deux volets généraux qui n'auraient pu être traités autrement : Dans son volet « cartographique », il s'agit d'établir les réseaux qui structurent le monde des idées de 1976 à 2016. Dans son volet discursif, le projet cherche à brosser une véritable histoire des idées (et non pas tant des idéologies) en insistant sur deux dimensions. Toutes ces opérations systématiques sur le corpus permettront de modifier notre compréhension de la période en saisissant mieux les évolutions et les phénomènes de diffusion qui structurent le champ des revues. Cette recherche comporte un intérêt majeur, qui tient à la relecture de l'histoire intellectuelle québécoise à l'aide de nouveaux outils, d'un côté, mais aussi à l'aide de questions théoriques neuves, les ressources méthodologiques et technologiques permettant précisément de soulever de nouveaux enjeux et de lire différemment le corpus et la période. Il sera possible de suivre, à travers les travaux produits par notre recherche, comment, après l'affirmation de « l'identité québécoise » lors de la Révolution tranquille, nous sommes peut-être en train d'assister à une nouvelle recomposition des forces et des idées-maîtresses qui fondent le rapport à soi de la société québécoise sous la forme d'une recherche de la « diversité québécoise ».

Chercheurs principaux

  • Jean-Philippe Warren

Cochercheurs

  • Karim Larose
  • Jean-Pierre Couture
  • Vincent Larivière
  • Michel Lacroix
  • Marie-Andrée Bergeron

Financements

  • Subventions Savoir (CRSH) - 2017-2018
  • Subventions Savoir (CRSH) - 2018-2019