Axe 1 : Histoire des pratiques et des discours littéraires et artistiques

La vie littéraire au Québec

Lancé en 1989 sous la direction de Maurice Lemire, le projet « La vie littéraire au Québec » souhaite retracer l'histoire des pratiques littéraires francophones au Québec de 1764 jusqu'au seuil des années 1960. Ayant pour principal objectif de constituer une grande histoire synthétique de la littérature québécoise, la seule de cette ampleur, la VLQ se distingue des autres histoires littéraires en ce qu'elle ne vise pas à consacrer des œuvres ou des réputations, mais à analyser, en diachronie et en synchronie, le phénomène littéraire dans sa globalité, en tentant de cerner la dynamique de son autonomisation et de sa légitimation. S'appuyant sur l'analyse des conditions de production et de réception des textes, elle conjugue les outils méthodologiques de l'histoire littéraire à ceux de la sociologie et de l'histoire culturelle. Outre qu'elle s'intéresse à l'étude de tous les genres (essais, biographies, chroniques, récits de voyages, textes personnels, romans, récits brefs, textes poétiques et dramatiques), cette recherche met en lumière la formation des écrivains; leur regroupement en associations, en mouvements ou en écoles; la fabrication de l'imprimé et sa diffusion; ainsi que le public lecteur, la critique littéraire, les académies et, parfois, la censure.


Les travaux en cours de l'équipe, consacrés plus précisément aux années 1934 à 1964, permettent d’observer que les conditions matérielles et intellectuelles de la vie littéraire de cette époque subissent une transformation majeure. Celle-ci se donne à voir en grande partie dans la montée des médias de masse qui influent sur l’ensemble des pratiques émanant de l’activité littéraire. Or, ce travail permet également de constater les limites des sources habituelles pour restituer les différents aspects de la vie littéraire et le système synchronique de leurs interrelations. La VLQ ajoute ainsi à ses axes de recherche déjà constitués deux nouveaux axes transversaux : les trajectoires des acteurs du champ culturel et les rapports entre les médias de masse et le littéraire, dont l'intégration se révèle tout aussi délicate que capitale. Pour réaliser sa programmation, la VLQ a entrepris de consolider son infrastructure de recherche par le développement d’un volet de gestion numérique des données (« La vie littéraire 2.0 ») : de la saisie de l’information à la valorisation des résultats (vitrine Internet), mais d’abord et surtout par la constitution d’un cadre de travail collaboratif numérique (banques interopérables) apte à faciliter le travail d’analyse et de croisement des faits abordés à l’intérieur de chacun des axes.

_

L'objectif de ce programme de recherche est de produire le 8e et dernier tome de La vie littéraire au Québec en proposant une lecture inédite de la vie littéraire propre aux années 1950 en fonction de son temps propre, dans son mouvement et dans son foisonnement. Reposant, tout comme les six tomes parus et le 7e en évaluation, sur une approche socio-littéraire globale, il permettra à l'équipe de compléter la série entreprise il y a plus de vingt-cinq ans et qui offre aux chercheur.e.s, aux étudiant.e.s et au public cultivé des ouvrages fouillés qui joignent des recherches de première main à une synthèse des travaux existants, et qui renouvellent la compréhension du fait littéraire en en restituant l'histoire des pratiques tant matérielles qu'intellectuelles.

L'avancement des travaux en cours pour la finalisation du tome VII (en évaluation) et les premières recherches en vue de la production du tome VIII nous ont permis d'observer que la vie littéraire subit des transformations majeures au cours des années 1950, lesquelles se donnent à voir dans la montée des médias de masse, mais aussi dans l'ensemble des pratiques et des carrières littéraires.

Trois objectifs spécifiques structurent notre proposition. Nous entendons : 1. Proposer une lecture non-téléologique de ce vaste corpus de textes dont l'interprétation est le plus souvent inféodée à celui des « grands aînés » du début des années 1940 ou aux classiques de la Révolution tranquille. Ce tome de La vie littéraire entend ainsi redonner sens à un écheveau de textes et de pratiques témoignant d'un redéploiement de l'espace des possibles ; 2. Analyser la reconfiguration de l'espace littéraire de l'après-guerre en fonction de l'ensemble des modes de diffusion et de leur impact sur les formats. Cette dynamique témoigne de mutations médiatiques profondes et engendre un mouvement qui en viendrait à suppléer à l'effondrement des structures éditoriales de la période précédente ; 3. Reconstituer, à partir des différents discours de l'époque, les conceptions de la littérature et les rapports à la culture qui s'en dégagent, tant en termes de pertinence dans l'espace public que du point de vue de la pensée critique et de la mise en place d'approches scientifiques du fait littéraire.

L'analyse croisée de différents ensembles de textes (œuvres imprimées, radiophoniques et télévisuelles, périodiques, discours sur la littérature dans la presse et dans les médias électroniques) contribuera à renouveler notre regard sur les différents discours qui s'entrecroisent et façonnent le littéraire. En outre, ce programme de recherche permettra de boucler la boucle, de clore, par la publication du tome VIII et par l'ouverture subséquente de nos archives, ce grand projet recherche amorcé en 1989.

Deux grandes formes de mobilisation des connaissances et des collaborations seront mises de l'avant pour faire connaître les résultats de nos travaux : une première utilisant les modes de diffusion traditionnels (livres, colloques, séminaires, numéros de revues savantes, etc.) ; une seconde reposant sur l'utilisation du numérique, tant pour le traitement des données que pour la diffusion des résultats de recherche. Ainsi, au terme des cinq années du programme, une grande partie du contenu de nos bases de données sera versée dans le web de données ouvertes et liées, ce qui en maximisera la diffusion et le potentiel de réutilisation par d'autres chercheurs.


Cochercheurs

Professionnels

  • Marie-Noëlle Huet
  • Olivier Lapointe

Financements

  • Programme de soutien aux équipes de recherche (FRQSC) - de 2017-04 à 2021-03
  • Subventions Savoir (CRSH) - de 2019-04 à 2024-03