Actualités

Université de Montréal
Séminaire

Séminaire du CRILCQ « Métadiscours des œuvres littéraires – Représentations et mise en scène de l'histoire québécoise par son théâtre »

Professeur : Louis Patrick Leroux

Lieu : Université Concordia
Horaire : lundi, 18h00-20h30

Descriptif

Le séminaire sera l’occasion de s’interroger sur les stratégies et les discours de la représentation du Québec et de son histoire sur scène. Quelle mise en scène le théâtre québécois offre-t-il de sa propre histoire? Comment cette mise en scène évolue-t-elle au fil des décennies? Quels événements historiques sont-ils devenus les repères habituels du discours culturel québécois et lesquels en sont les tropes mystificateurs? Comment le théâtre tente-t-il de « faire » l’histoire, interprétant, commentant tantôt les événements significatifs (les rébellions de 1836-37, octobre 1970, le référendum de 1980, celui de 1995), se livrant à l’exercice ironique ou dystopique, ou encore en offrant une réflexion sur l’histoire, tant son devoir de mémoire que la hantise de l’oubli.
Cette exploration du discours performatif puisera à l’analyse littéraire et à l’analyse de la représentation. Elle sera accompagnée d’une réflexion sur les discours culturel et national québécois ainsi qu’une ouverture sur les perspectives et stratégies historiographiques. Foucault, Maingueneau, Ricœur, Dumont et Bouchard offriront les outils de référence et d’analyse de départ.
Les œuvres étudiées pourront inclure Lévis ou Abandon de la Nouvelle-France (Marsile), Papineau (Fréchette), Statu quo en déroute (Bédard), Histoire du Québec en 3 régimes (Bergeron), Dernier recours de Baptiste à Catherine (Lalonde), Cérémonial funèbre sur le corps de Jean-Olivier Chénier (Rémillard), Cérémonial pour l’assassinat d’un ministre (Beaulieu), Contes d’hiver 70 (Legault), Jeux de force (Garneau), Un pays dont la devise est je m’oublie (Germain), Cabaret Neiges Noires (Champagne et al), L’Affaire Tartuffe (Ackerman), Gargoyles (Fennario), Si la tendance se maintient (Archambault), La race française (Gagnon), Je suis d’un would-be pays (Godin), L’assassinat du président (Morin et Tremblay), Tu te souviendras de moi (Archambault).