Actualités

Rencontre
Université du Québec à Montréal

Les filministes : « À poil ! Réflexions sur la pilosité »

Lundi le 21mars 2016, à 19h00, à la salle des Boiseries de l’UQAM (J-2805).
Entrée libre
À poil ! Réflexions sur la pilosité.
Projection de courts métrages.
(the importance of) Hair de Christina Höglund (2012)
14 min.
Suède
Version originale avec sous-titres anglais

BUSH. de Factory Productions (2015)
30 min. Canada
Version orginale anglaise

This is Good Hair, too: a Black Natural Hair Documentary de Boyd C. George (2013)
15 min. 
Version originale anglaise

Pour cette séance, les Filministes vous invitent à réfléchir à la jonction entre l’intime et le politique, en prenant comme point de départ les impératifs sociaux liés à la pilosité – capilaire ou autre. Les courts métrages présentés serviront de point de départ pour discuter de la question des standards de beauté et des enjeux politiques d’un « retour au naturel ». 

Pour débuter, il y aura présentation du court-métrage de la réalisatrice suédoise Christina Höglund (the importance of) Hair. Atteinte d’alopecia universalis, une maladie qui provoque la perte progressive des cheveux, sourcils et cils, Höglund effectue au quotidien un travail d’archivage de la transformation de son image.

Ensuite, sera présenté le documentaire BUSH, réalisé par sept finissantes du programme de production médiatique à l’université de Ryerson (Toronto). BUSH questionne l’impératif social qui pèse sur le corps des femmes, à savoir un corps épilé ou rasé de près. Souhaitant soulever le stigma qui entoure la pilosité féminine, BUSH ne cherche pas à dire aux femmes qui aiment se raser d’arrêter, ni ne soutient que laisser pousser ses poils librement est le signe d’un vrai féminisme. L’unique but de BUSH est de normaliser la pilosité féminine pour que celles qui le désirent puissent le faire sans reproche, avec fierté. 

Pour terminer, sera présenté le documentaire This is Good Hair, too de Boyd C. George. Ce documentaire s’intéresse au mouvement de retour aux cheveux naturels. Refusant les standards de beauté blancs qui idéalisent les cheveux plats et qui nécessitent un défrisage coûteux en temps, en argent et en santé, les femmes de ce mouvement encouragent un retour au naturel, faisant des cheveux un enjeu non seulement personnel, mais également politique. 

Les courts métrages seront introduits par Alexandra Gendron Deslandes (étudiante en psychologie à l’UdeM), Emer O’toole (chargée de cours au département d’Études Irlandaises de Concordia) et Ida Ngueng Feze (avocate et associée académique à la faculté de médecine de McGill). 

Événement associé icone ouvrir lien

Icône de calendrier
lundi 21 mars 2016, 19:00
Icône de lieu
Salle des Boiseries de l'UQAM