Actualités

Conférence
Séminaire
Université de Montréal
CRILCQ

Conférence de Renée Bourassa dans le Séminaire du CRILCQ « Intermédialité, Nouveaux matérialismes et post-vérité »

Dans le cadre du séminaire du CRILCQ de l’hiver 2024, « Intermédialité, Nouveaux matérialismes et post-vérité », Jean-Marc Larrue (cochercheur CRILCQ, Université de Montréal) reçoit Renée Bourassa (cochercheuse CRILCQ, Université de Montréal) qui donnera la conférence « Puissances du faux dans les arts trompeurs et l’écosystème socionumérique : illusion et tromperie au prisme de l’intelligence artificielle ». L’événement se déroulera le 14 février 2024, de 14h à 15h30, à l’Université de Montréal, Pavillon Lionel-Groulx, local C-8141.

Résumé de la conférence

Dans le cadre des travaux du groupe Arcanes et en suivant une perspective intermédiale, cette communication traitera des dispositifs de l’intelligence artificielle issus de l’apprentissage profond et des algorithmes génératifs, qui activent les puissances du faux dans les arts trompeurs et dans l’écosystème socionumérique contemporain. 

Dans le champ esthétique de la création et de la médiation culturelle, les technologies génératives suscitent des imaginaires inédits et des dispositifs originaux qui créent des dispositifs d’illusion remarquables. Seront examinés quelques cas, allant d’une uchronie de la Rome antique produite par GP3, à un dispositif de médiation muséale qui met en scène un simulacre de Dali sous forme d’un hypertrucage doublé d’un agent conversationnel. 

Ce dernier exemple ouvre la réflexion vers la résurrection numérique et en explore la filière intermédiale. Celle-ci remonte aux fondements anthropologiques de l’image dans la création de doubles et de ses liens avec la mortalité, en passant par les effets de médiation suscités par l’arrivée des médias techniques issus de l’électricité, à partir du XIXe siècle, jusqu’aux procédés algorithmiques et aux méthodes génératives qui rajeunissent ou ressuscitent les acteurs au cinéma.

Dans un second temps, s’en suit une discussion sur les enjeux des formes de la tromperie qui mettent en cause les régimes de vérité dans l’écosystème informationnel actuel.

À propos de Renée Bourassa

Renée Bourassa est professeure titulaire à l’école de design de l’Université Laval (Canada). Chercheure membre du Crilcq et du Crialt, elle dirige le groupe de recherche ARCANES (crilcq.arcanes.ca) (co-chercheurs : Jean-Marc Larrue, Université de Montréal, Canada; Fabien Richert, UQAM, Canada; Samuel Szoniecky, Université Paris 8, France). Ses recherches actuelles portent sur les régimes d’authenticité, les puissances du faux et les faiblesses du vrai dans les arts trompeurs ainsi que dans l’écosystème socionumérique actuel, selon une perspective sémiotique et intermédiale. Dans le cadre de cette recherche, elle s’intéresse aux dynamiques de médiation, ainsi qu’aux dispositifs génératifs de l’IA (Machine Learning), dont les Deepfakes et les agents conversationnels. Depuis 2005, elle a travaillé notamment sur les dispositifs d’éditorialisation numérique, le livre en contexte numérique ainsi que sur les fictions hypermédiatiques. Elle a à son actif de nombreuses publications sous forme de livres et d’articles, et dirigé plusieurs collectifs.

Événement associé icone ouvrir lien

Icône de calendrier
mercredi 14 février 2024, 12:30 - 14:00
Icône de lieu
Université de Montréal (UdeM) - Pavillon Lionel-Groulx (local C-8141)